La mort annoncée du CIF et sa transmutation en « droit de la transition professionnelle ?

Dans : Chroniques, n° 134, avril 2018, 10 p.

Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » signe l'arrêt de mort du congé individuel de formation (CIF) alors qu'il répondait précisément, depuis 35 ans a l'ambition exprimée par l'intitulé de la loi. Dans le même temps, (sic), la loi annonce la création d'un nouveau droit « de la transition professionnelle ». Transmutation, résurrection, métamorphose en un droit « effectif et opposable » présentant les mêmes garanties que celles du CIF voire des garanties supérieures ?

 

Haut

Notre site utilise des cookies pour mesurer l’audience et les usages de nos visiteurs, et vous offrir la possibilité de partager les contenus sur les réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Ok